Sécurité électrique :Les mesures de sécurité

Lundi 6 décembre 1 06 /12 /Déc 11:01

     Dans la sécurité électrique, le dispositif MALT (mise à la terre) - CCT (en court-circuit) est un dispositif d’isolation concernant tous les conduiseurs actifs. Il doit être réalisé de part et d'autre de la zone de travail et n’est  obligatoire qu’en BTB (Basse Tension B)  et en HT (Haute Tension).


     En revanche, en BTA (Basse Tension A), cette installation est facultative. Elle n’est obligatoire que s’il y a :

- Des risques dus aux  tensions induites,

- Des risques dus aux réalimentations éventuelles,

- Et la présence de condensateurs ou de câbles de grande longueur.

Par securite-electrique.over-blog.com - Publié dans : Sécurité électrique :Les mesures de sécurité
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 3 décembre 5 03 /12 /Déc 14:44

        Les installations et le matériel électrique sont disposés dans une salle dont l’accès n’est possible qu’aux personnes habilitées. Ces Locaux Réservés aux Electriciens (LRE) sont découpés suivant les quatre zones suivantes :


- Zone 1: c'est la zone située à l’intérieur du LRE, mais qui s'étend au delà de la limite de voisinage.

               Dans cette zone, le courant n'est pas perceptible.

- Zone 2: c'est la zone de voisinage du domaine Haute Tension.

               Dans cette zone, on ressent des sensations de plus en plus désagréables.

- Zone 3: cette zone, qui n’est définie que pour le domaine Haute Tension, est comprise entre les pièces nues sous tension et la distance minimale d'approche (DMA).

               La DMA est la distance à partir de laquelle il y a risque d'amorçage.

               Dans cette zone, il y des risques de tétanisation empêchant de lâcher l'élément conducteur.

-  Zone 4: c'est la zone de voisinage ou de travail sous tension du domaine Basse Tension. Elle a une distance inférieure à 30 cm à partir de pièces nues sous tension.

               Dans cette zone, il y des risques d'arrêt cardiaque.



     En zone de voisinage la personne doit porter un Equipement de Protection Individuelle (EPI).

Par securite-electrique.over-blog.com - Publié dans : Sécurité électrique :Les mesures de sécurité
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 3 décembre 5 03 /12 /Déc 10:25

 

                 § Les classes des matériels électriques

  

    Les matériels électriques, qui doivent être compatible avec la tension d’alimentation,  sont classifiés selon leurs fonctions et leurs protections contre les chocs électriques. Ils se répartissent en quatre  classes  en fonction de :


- L’isolation,


- Et la possibilité de relier ou non  les parties métalliques accessibles à la terre.


      Il est possible de reconnaitre la classe d’un matériel grâce à des symboles situés sur la plaque signalétique de l’objet.

 

 

 

 

Les classes des matériels électriques

 

 

Classes 

 

Caractéristiques

 

 

Utilisation 

 

Symbole 

 

0 

 

- Isolation  principale
-Pas de possibilité de relier les masses entre elles ou à la terre

 

 

 


Utilisation interdite dans l’industrie

 

 

 

 

Pas de symbole

 

I 

 

 

-Isolation principale
-Masses reliées entre elles et obligatoirement  à la terre

 

 

 

Utilisation possible sur les lieux de travail, mais pour des machines fixes

 

 


 

u.JPG  


 

II 

 

 

-Isolation renforcée
-Masses jamais reliées à la terre

 

 

Utilisation possible sur les lieux de travail pour du matériel à double isolation

 

 

 

 

  i.JPG

 

 

 

 

III

 

 

-Alimentation en très basse tension de sécurité (TBTS) ou de protection 
-Masses non reliées à la terre
-Alimentation sécurisée (transformateur de sécurité)

 

 

 

 


 

Obligatoire sur les appareils portatifs, non fixes en milieu confiné humide ou mouillé

 

 

v.JPG  

 

Ou

 

Indication de la tension nominale (maximale)

 

 


 

 

 

                 § L'indice de protection IP

 

 

     Lorsque l'on achète du matériel électrique, l'une de ses caractéristiques est l'indice de Protection IP (International Protection).


        Il est composé de 2 lettres (IP) suivies de 2 chiffres :


- Le degré de protection contre les corps solides - poussières (premier chiffre) ,
- Et le degré de protection contre les liquides (deuxième chiffre).


 Exemple : IP20 
     Le matériel est protégé contre les corps solides supérieurs à 12 mm, mais n'a aucune protection contre les liquides.

 

 

 

 

 

Premier chiffre - Corps solide

 

Second chiffre - Liquides


                   Aucune protection                      

Aucune protection

1

Protection contre les corps solides de taille supérieure à 50mm

Protection contre les chutes verticales de gouttes d'eau sur un appareil en position normale

2

Protection contre les corps solides de taille supérieure à 12mm

Protection contre les gouttes d'eau avec une inclinaison de 15° maximum par rapport à la position normale, pour une face

3

Protection contre les corps solides de taille supérieure à 2,5mm

Protection contre l'eau en pluie si celle-ci ne fait pas un angle de plus de 60° avec la verticale

4

Protection contre les corps solides de taille supérieure à 1mm

Protection contre les éclaboussements, les projections d'eau

5

Protection contre les dépôts de poussière

Protection contre les jets d'eau à la lance

6

Protection contre la pénétration de poussière (étanche)

Protection contre les paquets d'eau, les vagues, les jets puissants

7

 

Protection contre l'immersion temporaire

8

 

Protection contre l'immersion prolongée

Par securite-electrique.over-blog.com - Publié dans : Sécurité électrique :Les mesures de sécurité
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 3 décembre 5 03 /12 /Déc 10:22

 

       Il existe deux types de risques électriques :
 -
Le contact direct,

- Et le contact indirect.

 

      Pour éviter tout risque d’électrisation, il faudrait se protéger contre  les risques précédents.

 

 

                                        Protection contre les contacts directs

  


    La prévention contre les contacts directs se fait :

 

- Par isolation des parties actives,

- Par l’installation de coffret, armoire, boîtier,

- Par la mise en place d’obstacles (barrière, grillage, enveloppe et plaque isolante),

- Et par la mise hors de portée par l’éloignement (Exemple : les lignes aériennes).

 

     Pour une protection complémentaire, on doit installer un disjoncteur différentiel associé à une prise de terre.


 

                                   Protection contre les contacts indirects



      La prévention contre les contacts indirects se fait :

- Par l’emploi de matériel électrique classe II (Double isolation),

- Par une séparation électrique,

- Par la mise à la terre des masses métallique,

- Et par le contrôle permanent des courants de fuites via la présence d’un disjoncteur différentiel, qui permet de détecter et ce type de contact et de couper l’installation.


Par securite-electrique.over-blog.com - Publié dans : Sécurité électrique :Les mesures de sécurité
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus